20/10/2015

Ici, la playlist de mes vidéos des 24h 2cv de Francorchamps 2015...

09:25 Écrit par Gilbert dans 24 h 2cv 2015 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : francorchamps, vidéo, playlist | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

13/10/2015

Vendredi et samedi, passage au contrôle technique et essais des 24h 2cv de Francorchamps...

 

   Vidéos du passage au contrôle technique et des essais aux

24h 2cv de Francorchamps...

 

 

 

 

20:39 Écrit par Gilbert dans 24 h 2cv 2015 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vidéo, 24h 02' de francorchamps 2010, contrôle technique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

12/10/2015

Dimanche matin plein soleil, le bonheur quoi...

 Pour voir plus cliquez ici

29-0701-_MG_5616.JPG

42-0758-_MG_5673.JPG

 

01-0570-_MG_5485.JPG

 

71-0986-_MG_5901.JPG

17:58 Écrit par Gilbert dans 24 h 2cv 2015 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 24h 2cv 2015, francorchamps, spa, race | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook |

Classement final des 24h 2cv de Francorchamps 2015 résumé final par Vincent Franssen...

24H2CV Spa-Francorchamps

Furlotti-Carrere-Berben (#5 La Botte) au bout du suspens !

Un double tour d’horloge de toutes les folies disputé dans des conditions absolument parfaites, avec l’été indien en guise de cerise sur le gâteau ce dimanche ! Pas de doute, l’édition 2015 des 24 Heures 2CV restera dans les annales comme l’une des plus disputées de ces dernières années…

Dès le départ de la course samedi sur le coup de 16h00, les premiers coups de théâtre se succédaient : la #13 Trapanelle Racing (Chenier-Laye-Rollin-Hortulanus) partie depuis la pole position explosait sa boîte de vitesses et devait déjà être remorquée à son stand, tandis que la #1 JMCE Racing 1 (Licops-Licops-Licops-Peiffer) cassait son moteur, au même titre que la #8 Phoenix Racing (Santkin-Lugens-Piette-Hemroulle) ! Et le peloton des favoris d’être déjà partiellement décimé !

Une tendance qui allait se confirmer dans l’heure suivante, avec les arrêts de la #17 Speedeuche (De Roissart-Massinon-Bonnan-De Barbeyrac-Tiggeler), de la #42 BNLL 2 (Lacoste-Lachaud-Car-Coppieters) et de la #44 Toiture Honin (Honin-Gaban-Renaud-Malcause-Orel), le bolide lauréat il y douze mois ! Dès 20h00, le groupe de tête comprenait déjà les équipages qui allaient se battre pour la victoire durant les 20 heures restantes, à savoir la #5 La Botte (Furlotti-Carrere-Berben), la #55 AG Racing Box (Abrahams-Abrahams-Jaminet-De Gennaro), la #6 BNLL Team Miko (Mikulinski-Mikulinski-Myatt-Van Marsenille) et la #23 Kimy Racing (Vigneron-Gasperin-Boulange).

Plutôt calme par rapport aux éditions précédentes, la nuit tournait en faveur de la #5 La Botte qui se retrouvait nantie d’une avance de 3 rondes dimanche matin. Course pliée ? C’était sans compter sur un ennui d’allumage qui immobilisait les leaders à leur stand sur le coup de 11h30. Tout profit pour la #6 de Mikulinski, Mikulinski, Myatt et Van Marsenille, qui héritait du leadership et croisait vers une possible deuxième victoire après celle décrochée en 2013.

Mais alors que les jeux semblaient être faits, le moteur BMW de la #6 BNLL Team Miko montrait des signes de faiblesse à… 30 minutes du baisser du drapeau à damier ! Et le bolide noir de finir la course à l’agonie, sauvant de justesse la plus petite marche du podium. Il n’en fallait pas plus à la… #5 La Botte pour reprendre espoir, maintenir un rythme élevé… et remporter une course totalement folle ! « Durant toutes ces années, j’ai signé de nombreuses places d’honneur, en rêvant de remporter la course, expliquait Toni Furlotti. Et alors que cela semblait cuit, c’est arrivé à quelques encablures de l’arrivée ! Magique… »

Pointant constamment aux avant-postes, la #23 Kimy Racing de Pierre-Yves Vigneron, Christophe Gasperin et Claude Boulange concédait finalement un tour complet pour s’assurer les lauriers d’argent, devançant le quatuor malheureux de la #6 BNLL Team Miko. Ralentie par un Stop & Go, un volant cassé, une touchette et une immobilisation de 3 minutes, la #55 AG Racing Box échouait au pied du podium, le top 5 étant complété par la #65 BNLL 1 de De Latre du Bosqueau-Roustan-Deplanche-Simon, pas épargnée par la malchance elle non plus.

Du côté des Prototypes, la course était marquée par une totale domination de la #126 JRT126 de Julien et Philippe Lorquet, accompagnés par François Jeukenne. Peu après 10 heures ce matin, le moteur de la Dyane bleue rendait l’âme, mais l’équipe réussissait l’exploit de replacer le bloc en… 30 minutes, quand bien même ce genre d’opération mécanique valait la bagatelle de 20 tours de pénalité à l’équipage concerné. La #126 remportait néanmoins la victoire devant la #96 DS Racing Team de Dumoulin-Schyns-Wertz et la #88 Racing Team Gaumais de Cousin-Cousin-Dropsy-Husltaert-Naniot-Franzen.

Les deux autres catégories tombaient dans l’escarcelle d’équipages français, avec une victoire en surclassement de la famille Brethenoux (dont Ludivine, Amandine et Ségolène !) au volant de la #90 Les 2CV de Feu en Améliorées loin devant la #31 2PK Racing Team de Willaert-Staelen-Deopere. Du côté des Classiques, les plus proches de la série, les Alsaciens du Team FG frappaient une nouvelle fois, la #68 de Ehrhardt-Sultana-Raffaelli ayant le dernier mot face à la #73 Oui-Oui Deuche de leurs compatriotes Jacquet-Guillaume-Mazurier-Lercher et le meilleur équipage belge, la #69 la2cvmania.be de Koumalagov-Hoeymakers-De Well-Collin-Beaujean.

Enfin, la Burton #77 de Jean-Pierre Van de Wauwer, Georges Biar, Thierry Marville et Jean Gascard s’imposait cheveux au vent en Expérimentales, en dépit d’un embrayage cassé samedi soir. Elle devançait la plus conventionnelle #86 CQS Groep T Racing Team de Lurkin-Claes-Schoolmeesters-Vandenbalck-Houbben-Embourg.

Signalons pour terminer que la retransmission en direct de l’intégralité de la course sur internet a été suivie par plus de 8400 personnes sur l’ensemble du week-end, preuve du pouvoir d’attraction intact de la ‘dodoche’…

Classement général final :

1 #5 La Botte (Furlotti-Carrere-Berben), 378 tours 2. #23 Kimy Racing (Vigneron-Gasperin-Boulange), à 1t. 3. #6 BNLL Team Miko (Mikulinski-Mikulinski-Myatt-Van Marsenille), à 3t. 4. #55 AG Racing Box (Abrahams-Abrahams-Jaminet-De Gennaro), à 5t. 5. #65 BNLL 1 (De Latre du Bosqueau-Roustan-Deplanche-Simon), à 11t. 6. #79 Sport Moteur Loisir (Dewalque-Grignard-Simone-Dewalque), à 16t. 7. #74 BNLL 3 (Crespin-Crespin-Fosseur-Margrève), à 22t. 8. #42 BNLL 2 (Lacoste-Lachaud-Car-Coppieters), à 25t. 9. #60 Pacha Racing 1 (Van Billoen-Heinen-Debroux-Tricoche-Dewaelheyns), à 30t. 10. #26 Los Desperados (Slark-Miles-Slark-Tervet), à 32t. … 17. #77 Burton Racing (Van de Wauwer-Biar-Marville-Gascard), 1er Expérimentale, à 42t. … 20. #126 JRT126 (Lorquet-Lorquet-Jeukenne), 1er Proto, à 54t. … 24. #90 Les 2CV de Feu (Brethenoux-Brethenoux-Brethenoux-Brethenoux), 1er Améliorée, à 73t. … 29. #68 Team FG (Ehrhardt-Sultana-Raffaelli), 1er Classique, à 89t., etc.